Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

San Pedro de Atacama (21/10/2016)

Publié le par Laurentdruez

Ce matin, après un excellent petit déjeuner, nous avons quitté notre hôtel et Calama (surnommée la "Cité des 3 P", Polvo, Perros y Putas; je ne traduirai pas, je ne parle pas espagnol...). C'est vrai que cette ville n'a pas grand chose d'attrayant, à part la présence d'un aéroport. Dès la sortie de la ville, par contre c'est le choc. On est tout de suite en plein désert, le désert de l'Atacama, avec à l'horizon les majestueux volcans qui n'attendent que nous. Surtout le Licancabur, qui par son cône parfait et sa hauteur (5916m), attire les regards et les objectifs... Les 100km qui séparent Calama de San Pedro de Atacama nous rappellent les routes du Nevada ou de l'Arizona. Puis telle une oasis, au fond d'une vaste dépression, surgit un coin de verdure où se situe ce petit village, capitale du tourisme dans le Nord Chili: San Pedro de Atacama. Un point de vue en bord de route nous a permis d'admirer la Cordillère de Sel et la Vallée de la Lune; puis nous avons rejoint notre hôtel: l'Altos de Quitor.

La vue sur le Licancabur est à couper le souffle. Sur la frontière bolivienne, il semble tout proche. Après s'être installés, nous sommes allés visiter la Vallée de la Mort, à quelques km de là. Comme son homonyme américaine, rien n'y pousse et il y fait chaud. La roche est rouge, on se croirait sur Mars... On y trouve aussi de hautes dunes, où nous avons modestement essayé le sandboard, avec une planche de l'hôtel.

La visite s'est d'abord faîte en voiture, avec les enfants sur la plateforme arrière du pick-up, puis à pied, après un ensablement mémorable... On a du coup réalisé à ce moment là ce que la gentille dame non anglophone à la cahute de l'entrée du parc nous disait à nous, non hispanophones; ça devait ressembler à "Attention, garez vous près de la grande dune, car après vous risquez de vous ensablés, il faudra donc continuer à pied vers le sommet.", "comprende?", "Si!"...

La vue au sommet? pfff... pas de mot là tout de suite. Sans parler du soleil couchant et de la lumière chaude rendant les tons orangés... encore plus orangés.

Le soir, la chaleur est passée, les touristes sont revenus de leurs expéditions et les rues de San Pedro s'animent, surtout la fameuse Caracoles. Beaucoup disent que ce village perd son identité avec l'afflux de touristes venus du monde entier; nous qui le découvrons lui trouvons encore beaucoup de charme et flâner dans ses rues reste très agréable. Par contre, un léger voile nuageux aboutit ce soir à l'annulation d'une animation réservée de longue date; elle est reportée à demain!

 

Départ de l'hôtel de Calama

Départ de l'hôtel de Calama

Le désert et les volcans au loin (Licancabur à droite)

Le désert et les volcans au loin (Licancabur à droite)

La Cordillère de Sel

La Cordillère de Sel

Hôtel Altos de Quitor, à San Pedro

Hôtel Altos de Quitor, à San Pedro

Zoé et William, avec le dico français/espagnol, essaient de communiquer avec la fille d'une employée de l'hôtel.

Zoé et William, avec le dico français/espagnol, essaient de communiquer avec la fille d'une employée de l'hôtel.

Licancabur vu depuis l'hôtel

Licancabur vu depuis l'hôtel

Vallée de la Mort, seul sur Mars...

Vallée de la Mort, seul sur Mars...

L'éclate à l'arrière du pick-up

L'éclate à l'arrière du pick-up

Les dunes

Les dunes

Le sandboard

Le sandboard

Moi? Ah non, un touriste anglais...

Moi? Ah non, un touriste anglais...

Pick-up ensablé, on continue à pied...

Pick-up ensablé, on continue à pied...

San Pedro de Atacama (21/10/2016)
Volcan Licancabur

Volcan Licancabur

La rue principale de San Pedro de Atacama: Caracoles

La rue principale de San Pedro de Atacama: Caracoles

Commenter cet article

Pat 22/10/2016 15:11

On a perdu notre gourde verte. On l'a cherchée partout.
Mais qu'on est bête ! On n'a pas pensé à chercher au Chili ! Merci de l'avoir retrouvée ...

Sinon, comment avez-vous réussi à vous désensabler ?

Lolo 23/10/2016 01:23

On a creusé!

Jean Druez 22/10/2016 08:43

Merci ! Vous rentrez directement dans le dur ! Paysage de documentaire d'Arte, avec des frimousses bien sympathiques pour humaniser tout cela.
Bisous à tous les quatre.