Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crépy Hong-Kong Auckland Rotorua

Publié le par Laurentdruez

36 heures. C'est le temps qu'il aura fallu entre un tour de clé à la maison et le premier tour de clé à la chambre d'hôtel.

Un périple durant lequel tout s'est très bien passé.

William et Zoé ont mis à profit les 3 heures d'attente à Hong-Kong pour faire des connaissances (photo 1). Nous, on a pu voir quelques films dans l'avion, dont l'excellent  "127 heures". Non seulement Danny Boyle arrive à nous tenir en haleine sur une histoire vraie dont on connaît déjà la fin, mais en plus il fait passer nos 26 heures d'avion pour un pur plaisir comparées au calvaire d'Aron Ralston.

L'attente à la douane fut longue, notamment à cause du dispositif de bio-sécurité ultra moderne visant à contenir toutes les menaces qui viennent de l’extérieur (bactéries, insectes et autres petits animaux pouvant déséquilibrer l’écosystème). La Nouvelle Zélande possède en effet un écosystème exceptionnel et des espèces qui n’existent nul part ailleurs sur la planète. Le gouvernement néo-zélandais a donc investit 90 millions d’euros par an dans ce dispositif . Après s'être assuré qu'on avait pas une pomme ou autre dans nos sacs, le douanier a quand même dû procéder au nettoyage des semelles de nos chaussures de marche (de la terre s'y trouvant). Une touffe de poils de Smogo a paru suspecte également. Bref, des douaniers pointilleux mais très sympas (plus Mathias Ducatel que Ruben Vandervoorde quand même...)

Ensuite il a fallu appeler le loueur de voitures pour qu'il vienne nous chercher, refaire un peu de paperasse et c'était parti pour la découverte non pas de la conduite à gauche (déjà testée outre-manche) mais de la conduite avec volant à droite et commandes inversées. C'est pourquoi Zoé se demande toujours à l'heure qu'il est pourquoi Papa donne des coups dans sa portière au lieu de passer simplement la seconde et pourquoi il croit bon de mettre ses essuie-glaces en plein soleil pour avertir les autres véhicules qu'il s'apprête à changer de direction... Bref, passons sur cet épisode peu glorieux...

Nous voici donc arrivés tant bien que mal  et après 3h de routes bordées de fougères arborescentes et de petites collines verdoyantes, à Rotorua et notre hôtel, le Gwendoline Confort Inn. Une odeur de soufre omniprésente et des fumerolles au bout de la rue: pas de doute, nous sommes bien à destination.

Pendant que William tombait d'épuisement sur le lit, Zoé et moi repartions faire quelques courses.

C'est maintenant l'heure de dormir dans un lit: enfin!

DSC00033

DSC00037

DSC00038

DSC00040


Commenter cet article

Ludivine 23/02/2011 08:02


salut à toute la famille,

A peine arrivés et vous faites déjà parler de vous. Vous m'aviez prévenue que ça allait déménager mais tout de même, magnitude 6.3 à votre sortie d'avion, la ola aurait pu être plus discrète!
Trêve de plaisanterie, j'ai craint pour vous quand j'ai entendu parler de ce fâcheux séisme!
Bon séjour en tout cas

Bisous
Ludivine


P'pa 22/02/2011 23:47


On retrouve avec plaisir photos et descriptions anecdotiques. On a lu ça à deux avant d'aller nous coucher, et en pensant que vous alliez bientôt déjeuner !
Je vois que Pat n'a toujours pas le réflexe Facebook, et qu'il a manqué nos échanges sismiques.
Gageons que la suite du séjour sera plus ... stable, mais comme le dit Armelle (Lesniak, l'actrice) "Un rien m'agite, mais rien ne m'ébranle".
Bon séjour à vous quatre et plein de bises.


Pat 22/02/2011 19:59


Savez-vous que votre arrivée sur le sol néo-zélandais a provoqué un tremblement de terre important ? Tu n'en parles pas ... Bises, Pat


Cyril Larrieu 22/02/2011 14:59


Hé ben, quel périple!!
Par contre, je pensais pas que vos enfants,aussi, allaient faire du tourisme sexuel en Asie!!!
Reposez vous bien et faites le plein de soufre, on en a tellement peu part chez nous!
bises


Demare jean 22/02/2011 12:30


Merci de votre message de bonne arrivée, j'éspère que la nuit a été réparatrice...
Bon séjour, bisous.