Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Irazu et San José

Publié le par Laurentdruez

Le volcan Irazu n’est qu’à une quarantaine de kilomètres de San José, mais alors que la capitale est à 1150m d’altitude, le sommet que nous avons rejoint en voiture, culmine lui à 3432m d’altitude (plus haut volcan du pays).

Sa dernière éruption notable date de 1963, le jour de la visite au Costa Rica de John Fitzgerald Kennedy.

Nous avons quitté l’hôtel sous une pluie fine et espérions qu’à force de s’élever en altitude, nous finirions par passer au dessus des nuages. Hélas, nous avons compris en arrivant que nous finirions le séjour comme nous l’avions commencé : la tête dans les nuages…

Nous avons quand même bravé le froid (5°C environ) et les vents violents en espérant une percée qui n’était jamais venue sur le Poas. Et comme par magie, le cratère principal a fini par nous apparaître l’espace d’une minute, dévoilant ses 1000 m de diamètre et le lac sulfureux bleu/vert qui loge au fond, 300m plus bas. Le paysage là-haut est lunaire ; le vent et le nuage qui nous enveloppent augmentent encore cette sensation d’être perdu au bout du monde ou, pour les amateurs d’Harry Potter, d’être en présence d’un détraqueur échappé d’Azkaban.

La descente aurait dû nous offrir une vue sur le volcan tout proche et quasi-jumeau de l’Irazu : le Turrialba. C’est un volcan qui est très actif et menaçant, depuis quelques mois. Les nuages ne nous ont pas permis de l’admirer, malgré sa proximité. Dommage !

L'après-midi, nous l'avons passé en balade à pied dans San José, où la vitalité des rues, le soleil et la chaleur contrastaient avec le froid, le brouillard dense et la solitude que nous avions quittés une heure plus tôt.

Il est maintenant l’heure de refaire les valises, de rendre la voiture et de penser au retour. Déjà.

Merci encore une fois à tous ceux qui nous ont suivis pendant cette escapade et pour vos commentaires que l'on prend toujours autant  plaisir à lire. Peut-être à demain pour un article bonus, … ou pas. A bientôt !

 

 

ça nous rappelle le Poas..., un mur blanc en guise de cratère. Comme si, au théâtre, le rideau restait fermé:

DSC02631

 

du blanc, du gris, du vent, de la pluie:

DSC02633

 

et soudain, le rideau se lève. Un énorme cratère apparaît en lieu et place du mur blanc:

DSC02647

 

et son lac sulfureux:

DSC02643

 

un autre cratère: le Diego de la Haya

DSC02645

 

 

Notre parcours, dans les rues de San José:

DSC02665b

 

 

DSC02653

 

La Poste centrale (et Laétitia, Zoé et William parmi la foule, mais où?):

DSC02654

 

La cathédrale et la statue de Jean-Paul II

DSC02655

 

des aras verts par dizaines, dans les arbres et les façades des bâtiments:DSC02661b

 

DSC02657b

 

le théâtre national (saurez-vous retrouver Laétitia et William sur cette photo?):

DSC02663

Commenter cet article

Francoise Guyot 09/04/2012 17:24

tout juste inscrite à votre newsletter, je n'ai pas profiter pleinement de ce voyage. néanmoins, j'apprécie la visite, cela donne vraiment envie d'y être.
Félicitations, site bien documenté. J'attends de vos nouvelles ... à très bientôt.

laurent tambour 07/03/2012 23:57

malgré un peu de "poas" par moment, il me semble que ce séjour restera inoubliable pour vous! vivement l'album photos et bon courage pour le retour.

Demare jean 07/03/2012 14:07

La Fête est terminée....On fait les valises avec tout de meme beaucoup de bons souvenirs...malgré la brume....
Bon retour , la bise à tous.

Anne 06/03/2012 22:24

Merci pour ce merveilleux voyage partagé. Bon vol et à bientôt.

Ludivine 06/03/2012 16:42

salut,

merci de nous faire voyager, je vous suis, de loin, et prends quand même le temps d'écrire un petit commentaire.
En plus des volcans, (et des nuages), il y a semble-t-il pas mal de bestioles en tout genre, attention, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, il y en
deux assez tenaces qui vous suivent depuis votre arrivée et qui risquent de repartir avec vous!!

A bientôt
Ludivine