Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poas

Publié le par Laurentdruez

Après avoir récupéré notre voiture de location, c'est sous un beau soleil que nous sommes allés à la rencontre de notre premier volcan: Poas.

Avant cela nous avons découvert le trafic dense de la capitale et nous sommes rappelés au bon souvenir de ce traditionnel petit temps d'adaptation aux panneaux, à la voiture, aux moeurs et codes de la conduite en pays étranger. Bref, il fallait être bien réveillé ou équipé d'un GPS qui parle français (on a choisi la 2ème option).

En route, donc, pour le Poas, dont le cratère principal abrite un magnifique lac bleu ciel, dont le pH est inférieur à 1 et la température de 85°C...

Malheureusement, et on connaissait le risque avant de partir, bien que nous soyons en saison sèche, les sommets à ces latitudes, sont rarement dégagés et à 2705m d'altitude, c'est la brume et la pluie qui nous ont souhaité, goguenards, la bienvenue au Costa Rica...

Bref, on n'a poas vu le Poas (pour ceux qui veulent se lancer, y a plein de jeux de mots à faire). On a juste senti la caractéristique odeur de soufre, on a randonné en Kway, dans une magnifique forêt, croisé des écureuils, mais pas vu le principal! Gggrrrr....

Ce n'est ni la 1ère fois, ni la dernière fois que ça nous arrive (la dernière du séjour on espère quand même)

On s'est donc résigné à poursuivre notre route, qui nous emmenait 150 km à l'ouest vers le plus célèbre volcan du Costa Rica, par son activité et sa forme parfaitement conique: Arenal.

C'est de l'hôtel Campo Verde à la Fortuna qu'on écrit ces mots, avec une vue splendide sur le volcan (enfin, si les nuages, là aussi, veulent bien laisser la place). Demain donc, la journée commencera très tôt pour avoir une chance d'être là avant la nébulosité. A demain!


Petit déjeuner avant de quitter San José:

DSC02170

Ce qu'on aurait dû voir:

DSC02173

Le petit musée qu'on a vu en attendant une éclaircie:

DSC02174

Ce qu'on a finalement vu: le "magnifique" cratère du Poas...:

DSC02175

On s'abrite où on peut:

DSC02179

Une autre façon de s'abriter:

DSC02176

En partant, un dernier regard vers le sommet bouché du volcan; au premier plan: des plantations de café, à l'ombre des bananiers (pas vu El Gringo par contre)

DSC02180

On se console comme on peut:

DSC02186


Commenter cet article

Anne 29/02/2012 23:23

Bon, vous avez de la chance, une journée comme cela n'arrive qu'une fois tous les 4 ans !! Demain retour à la normale avec un Costa Rica ensoleillé et des volcans tout dégagés !! C'est, en tous
cas, ce que je vous souhaite.
Bisous à tous les quatre.

Pat 29/02/2012 17:06

Je donne un conseil aux internautes qui lisent ce blog, et qui auraient des envies de voyage : surtout, n'allez pas au Costa Rica pendant la saison humide !!! Biz. Pat (en direct du CostarmoRica)

balifoot 29/02/2012 10:49

A chaque fois, c'est bête, mais c'est comme ça, on est attendri de voir Zoé et William, qu'on a vus la veille à peine réveillés dans la voiture du départ, tranquillement installés pour un petit
déj' exotique sous les palmiers.
Merci pour les photos, documents exclusifs de la saison sèche !
Bises à tous les quatre.

beauvisage 29/02/2012 09:21

Coucou à tous petits et grands,
Merci pour ces belles photos, quelques unes un peu dans la brume, mais c'est génial (l'on s'y croirait), et cet écureuil a-t-il posé pour la photo ou, l'y a- t-on forcé...? profitez au maximum,
plein de gros bisous à vous partager.